BOARD CUSTOM

BOARD CUSTOM

Préparer sa board

Découvrez en quelques minutes comment repeindre sa planche avant une customisation. Si vous souhaitez me confier votre board, rien de plus simple, cliquez sur le lien ci dessous !

Tuto:

1. Retirer la WAX avec une spatule. Si la température ambiante est basse, servez vous d’un sèche cheveux pour vous faciliter la tâche. 

2. Nettoyer la planche avec de l’essence F, cela permet d’enlever les tâches, le reste de WAX, la colle des autocollants. 

3. Poncer la légèrement avec un papier 240 gr (voir plus si la planche est ressente) 

4.Passer la bombe de base (blanche) puis après minimum 2h de séchage appliquez la couleur de votre choix.  [Bombes achetées dans les boutiques QuikSilver ou sur Viral  surf shop]. 

 

Attention tant que le vernis ou la résine n’est pas poser, la peinture est extrêmement fragile et sensible aux rayures !!! 

Exposition La Rochelle

Exposition La Rochelle

Du 06 au 31 Août 2018, mes créations étaient exposées dans la magnifique boutique :  » les binocles de Sophie » à La Rochelle. Sophie la propriétaire avait organisé au mois de juin un concours permettant à deux artistes sélectionnés d’exposer dans son arrière boutique et j’ai eu l’immense plaisir d’être sélectionnée.

[Allé hop c’est partie, je n’ai pas énormément de stock et il faut en avoir un car je cumule à quelques jours prêts, l’expo à Echall’art et celle de la Rochelle. Je remonte mes manches, bah c’est vrai quoi j’ai à peine lâché mon ancien travail qu’il faut déjà reprendre un rythme soutenu, mais c’est un plaisir, un plaisir de voir à quel point l’énergie dans laquelle je me trouve en ce moment me porte ! Je saisie toutes les chances qui s’offrent à moi et on verra plus tard le « repos »!]

 

Mes toiles, mes planches et vestes customisées sont restées durant ces 30 jours au chevet du port de La Rochelle. L’expo à débuté avec une soirée vernissage où une dizaine de clients habitués de la boutique sont venus nous rendre visite. Soirée agréable et conviviale entourée de ces bêtes à poil. 

Hormis, les félicitations des uns, l’achat d’œuvre des autres c’était encore une fois un moment de partage, d’expériences et d’anecdotes qui resteront un super souvenir !

Je vous laisse sur ces photos qui parlent d’elles même de l’ambiance chaleureuse et accueillante de cette exposition.

.
Echall’Art

Echall’Art

Le weekend du 3,4 et 5 Août 2018 avait lieu en Charente le 12ème festival d’art à Echallat. Invitée par les organisateurs de l’événement j’avais préparé en amont plusieurs toiles peintes à l’huile pour combler mon stock de dessins réalisés aux feutres.

1ère expo mais aussi 1er concours d’artiste dans la catégorie amateur. Il suffisait pour cela d’avoir une oeuvre en thème avec le sujet de l’année : « La nature dans tous ces états« . Chaque visiteur avait la possibilité de voter pour l’artiste professionnel et amateur de son choix.

Mis en valeur dans la cour d’une magnifique demeure charentaise, les visiteurs ont pu profiter de mes créations en toute tranquillité. J’ai bénéficié de précieux conseils, rencontré un public sensible et connaisseur de l’art et partagé des expériences avec d’autres jeunes artistes.

« Je dois admettre que la chaleur était écrasante, j’ai entendu un 50°C dans une cour voisine. Je bois 2 litres d’eau par jours : Oui c’est déjà beaucoup pour moi !! Et je me lance sur une toile, grande toile : 1m90 x 1m. Le village m’inspire pas vraiment, il fait tellement chaud, puis j’ai pas vraiment eu l’occasion de le visiter,.. Alors ce sera un lion, comme je sais si bien les faire ! « 

A l’issu des 3 jours des expositions, nous avons été invité à se rejoindre dans le bourg du village pour la remise des prix. L’une des jurys m’avait demandé de descendre avec mon oeuvre présenté (la board avec le lion), suite à l’annonce des résultats, j’ai compris pourquoi. J’ai reçus le 1er prix amateur décerné par le publique.

Ce fût une merveilleuse expérience, au delà des rencontres et des échanges, mes œuvres ont plu. Fait rassurant lorsque tranquillement on change d’horizon de vie.

Certaines commandes sont faites, les cartes de visites distribuées, il n’y a que du positif, si ce n’est la chaleur étouffante présente sur toute la durée de l’expo qui a dissuadé certain visiteurs à se déplacer .

A l’année prochaine,…

Collaboration Volta Edison

Collaboration Volta Edison

Première collaboration officielle, grâce au bouche à oreille (il n’y a que ça de vrai). C’est une nouvelle aventure, une nouvelle expérience mais surtout de nouveaux défis.

Qui sont ils ? Deux entrepreneurs qui ont décidé d’ouvrir un local dédié à la location de vélo, scooter et autres petits véhicules éléctriques pour faire profiter pleinement de la beauté des lieux, une surface bar est à votre disposition pour abreuver les plus assoiffés.

Situé face à l’océan, près du casino de Biaritz, ils viennent tout juste d’ouvrir leur portes.

Retrouvez y une ambiance industriel, vintage avec des couleurs pastels et des matières brutes. Alors à quel moment je rentre en scéne ? Et bien ils voulaient au départ me dédier un mur entier à dessiner, finallement par manque de temps je leur ai proposé de réaliser une toile aux POSCA, une grande toile : 1x1m. Ainsi je pourrai leur en proposer d’autres si l’inspiration me viens, ou si elle est vendue !

J’ai eu l’idée de dessiner un gorille avec un vieux casque de VESPA sur la tête, une expression exitée dans un décor de jungle ! Il fallait que le dessin corresponde à l’ambiance du local et à l’attente des propriétaires. J’ai eu 48H pour le faire. 16h de dessin et 8h de route, autant vous dire que la pression était là !

J’ai commencé par la tête du gorille au milieu du cadre, ça été difficile, je ne suis pas habituée à les dessiner aussi grand et avec ce genre d’expression. Je suis restée fidèle à mon style de dessin, très réalise avec beaucoup de détails (remplissage en point et traits fins). J’ai grossièrement dessiné le casque et laissé le reste du travail au lendemain oui à 1h du matin avec 4h de route le lendemain matin, il faut que je reste oppérationnelle.

Arrivée à 14h, je ne perd pas de temps, je pose la toile dans le logement que je loue et c’est re partie je termine le casque et me lance dans le décors jungle ! Il fait un super temps dehors je ne peux pas m’empêcher je sors m’aérer la tête près de l’océan. Et c’est re partie,…. FINI il est 1H30 du matin je suis épuisée mais c’est fini!

C’est, très stressée que je leur ai remis en main propre et,… soulagement ça leur à plu !

Retrouvez plus d’informations sur leur local en cliquant sur le lien ci-dessous :

Customisation d’une planche de surf

Customisation d’une planche de surf

Customiser une board ?

Oui c’est possible, quel est l’intérêt me demanderiez-vous ? c’est une question de point de vue. Je n’ai jamais mis les pieds sur une planche et pourtant j’imagine que, comme est le cheval à sa cavalière (et là je sais de quoi je parle), la planche est le prolongement du corps de son surfeur. Et comme un corps, cela peut se personnaliser, on se l’approprie, il reflète notre personnalité.

Alors pourquoi ne pas tatouer sa planche ?!

Avant de me lancer sur celle-ci, je me suis « entraînée » sur des boards que l’on m’a donné, ou récupérer aux bords d’une route abandonnées là, sans propriétaire. J’ai tranquillement pu essayer différentes techniques, pour nettoyer, poncer mais surtout peindre !! J’ai vidé quelques POSCA avant de savoir quelle position était la plus efficace pour éviter les meaux de dos !

Jusqu’au jour où,… un surfeur chevronné n’ayant pas froid aux yeux m’a laissé ma chance. Ce n’est pas une, mais deux boards: une de surf et une de sk8 qu’il m’a laissé décorer.

Il a un projet un peu fou, il me fait confiance et crois en mon coup de crayon. On a aujourd’hui  de belles idées en commun. (Oui je m’arrête là, je vous en dirais un peu plus quand tout cela deviendra officiel).

Quoiqu’il en soit, j’ai ces deux boards il faut les customiser !

La planche de sk8, une LACADUR pour être plus exact, est déjà vernie, je trouve rapidement l’inspiration. Le bois apparent et son grip gris me donne l’idée d’un dessin assez brut tout en étant détaillé : un loup avec un remplissage en mandala. Pour ne pas commettre d’erreur je trace un trait dans la longueur pour diviser la planche de deux parts égales. Et je fonce avec mes POSCA. Je débute toujours par le museau, les yeux, puis le contour de la tête et les oreilles. Selon l’expression que je cherche à donner je répartie grossièrement mes mandalas.

C’est partie, je remplie de façon symétrique mon dessin, je programme rien, les formes, les courbes, les points, le remplissage me viennent à fur et à mesure. Après 5 h de travail voici le résultat :

Concernant la planche de surf, la préparation n’a pas été la même. Juste sortie de sa saison de surf elle avait encore sa wax (le truc qui te colle les pieds à la planche pour les novices). Après quelques heures de grattage, netoyage, ponçage j’ai déposé deux couches de peinture blanche pour faire une bonne base.

L’idée du dessin m’est venue (comme souvent sinon ça vient jamais) dès le départ, j’aime bien introduire l’idée de mouvement et d’émotion. Alors j’ai imaginé la tête que ferait un lion s’il se prennait une vague en pleine face. J’aime confondre le visuel, introduire des élèments naturels au vivant. Et voici le résulat :